ETF : les meilleures performances en bourse

Comment choisir ses trackers boursiers (ETF)

L’une des meilleures façons d’investir avec succès en bourse est de placer son argent de façon régulière et ininterrompue dans des trackers boursiers (ETF) . De cette manière, vous diversifierez et moyennerez vos positions, et vous vous rapprocherez ainsi au maximum de la performance boursière théorique tout en optimisant les frais. La performance boursière, ces 50 dernières années, a été de 9,05% par an en moyenne.

En effet, seuls 25% des gestionnaires de fonds d’investissement actifs arrivent à battre les trackers boursiers sur une période de 10 ans, lorsque l’on considère les frais. Est-ce que ça vous tente de vous pencher sur le produit financier qui a les meilleures performances ?

Je m’appelle Alexandre HUET et je parle de sujets tels que la gestion des dépenses, de l’épargne et de l’investissement en bourse et en immobilier.

Dans cet article, je vous explique donc ce qu’est un ETF et quels sont les critères à prendre en compte pour en choisir un.

Qu’est-ce qu’un tracker boursier (ETF)

Un tracker boursier (ou ETF qui signifie Exchange Traded Funds) est un regroupement d’actions que vous pouvez acheter en une fois à faible coût et avec peu de frais.

Parfois, vous pouvez trouver des ETF avec d’autres types d’actifs comme des obligations par exemple, c’est-à-dire des prêts d’argent. C’est exactement le même principe que confier son argent à un gestionnaire de fonds d’investissement, mais avec des frais bien moins élevés, car les actions sont choisies en automatique selon des critères définis à l’avance.

Vous pouvez acheter des trackers boursiers via certaines assurances vie, un PER (Plan d’Épargne Retraite), un PEA (Plan d’Épargne en Action) ou un compte titre.

1. Les actifs sous-jacents

Les trackers boursiers rassemblent des actions selon des critères. Commençons par étudier les critères possibles.

Région géographique

planisphère

Certains trackers boursiers sont focalisés sur un pays ou un continent. Vous pouvez en rencontrer pour l’Europe (Euro stoxx 600), pour les USA ( S&P 500 ou Russell 2000) , pour le monde (MSCI world) et bien d’autres…

Le type de business

La majorité des ETF sont diversifiés entre plusieurs secteurs mais vous pouvez choisir un secteur spécifique.

Par exemple, les trackers suivants le NASDAQ seront concentrés sur le secteur de la technologie aux USA. Il existe aussi un ETF MSCI water pour investir sur les entreprises qui ont un lien avec le secteur de l’eau (distribution, infrastructure, équipements, etc).

La taille des entreprises qui le compose

Pour un tracker S&P 500, elles rassemblent les 500 plus grosses entreprises américaines en termes de capitalisation (c’est-à-dire la valeur de l’entreprise estimée par le marché).

Vous pouvez choisir aussi des plus petites entreprises comme le MSCI EMU Small Cap qui rassemble les entreprises ayant une capitalisation de 200 millions à 1500 millions de dollars. On parle donc ici de petites entreprises du point de vue de la bourse.

La répartition en poids de l’indice

En général, chaque action d’un ETF est pondérée selon sa capitalisation. Donc, une entreprise d’une capitalisation de 60 milliards d’euros représentera une part plus importante dans l’ETF qu’une entreprise de 10 milliards d’euros. Mais certains trackers boursiers peuvent choisir de pondérer selon le prix des actions (c’est le cas du dow jones), ou alors de façon égale entre chaque action.

Les filtres

Parfois, certaines entreprises sont sorties du tracker pour certaines raisons.

Par exemple, le tracker « Amundi MSCI Europe SRI… », le SRI signifie Socially Responsible Investing (Investissement Socialement Responsable / ISR). L’ISR est un label attribué aux entreprises qui respectent l’environnement, le social, la gouvernance et le respect des droits humains. Les entreprises qui ne possèdent pas le label ne sont donc pas achetées dans l’ETF.

2. Les frais

frais

L’atout majeur des trackers boursiers est de réduire les frais comparé aux fonds d’investissement. En effet, même si la performance des fonds d’investissement est intéressante, lorsque l’on soustrait les frais de gestion qui sont de l’ordre de 2%, on se retrouve avec un retour sur investissement bien moins attractif.

En ce qui concerne les ETF, vous pouvez considérer qu’un tracker est cher si les frais dépassent 0,6%. On peut même en trouver qui ont des frais de 0,1 %.

3. Le tracker boursier éligible à votre enveloppe fiscale

Si vous êtes sur un PEA, une assurance vie ou un PER, tous les ETF du marché ne sont pas disponibles. Il faut vous renseigner auprès de votre courtier (ou votre banquier) pour savoir quels sont les ETF disponibles.

Par exemple, pour mon PEA, je suis chez bourse direct, et il me précise si l’ETF est éligible au PEA via un label.

Compte bourse direct avec PEA marqué sur un ETF sélectionnable

Pour les petits malins, vous remarquerez qu’il est possible d’acheter des trackers boursiers via un PEA qui reposent sur des actions hors Europe. En théorie, ce n’est pas possible sur ce support. C’est là qu’interviennent les ETF synthétiques.

Pour faire simple, au lieu d’acheter les entreprises de l’indice (principe de l’ETF physique), la société de gestion achète des entreprises européennes et souscrit à une assurance qui la couvre contre le fait de dériver de l’indice de référence. Donc, avec un ETF synthétique, vous pouvez investir dans un PEA parce que le gestionnaire achète des actions européennes mais vous suivrez l’indice qui correspond au tracker.

4. tracker boursier de capitalisation ou de distribution

Les entreprises ont la possibilité de verser des dividendes à leurs actionnaires. Que se passe-t-il quand on a acheté un ETF ?

La première possibilité est que le tracker boursier soit un ETF de distribution. Ça signifie que lorsque l’ETF touche des dividendes, il vous reverse votre part. Libre à vous de le réinvestir et de payer des frais de courtages, voire des impôts pour certaines enveloppes fiscales comme le compte titre…

La deuxième possibilité est d’avoir un ETF de capitalisation. Cela implique que lorsque les dividendes sont perçus par la société de gestion, alors l’argent est réinvesti dans les entreprises, ce qui fait mécaniquement monter la valeur de votre ETF.

5. Solidité du tracker boursier

Si jamais un ETF clôture, vous serez remboursé de la somme que vous possédiez dans le tracker. Cependant, ce n’est pas souhaitable, car ce sont des soucis administratifs et une légère perte financière en frais de courtage parce que vous devrez en racheter un autre.

C’est pourquoi il faut vous assurer que l’ETF est robuste et qu’il y ait peu de chance qu’il soit clôturé. Pour cela, vous pouvez consulter l’encours sous gestion. Ça correspond au montant d’argent que la société de gestion a sous sa responsabilité grâce à cet ETF. Plus le montant est élevé, plus la société a de clients, plus elle fait de bénéfices et donc… il est peu probable que l’ETF ferme.

Essayez de choisir des ETF avec au moins 100 millions d’euros d’encours. Normalement, vous devriez être tranquille.

6. Prix d’un titre de votre tracker boursier

Pour finir, il peut être intéressant de regarder le prix d’un titre d’ETF. Il peut y avoir des prix allant de quelques euros à plusieurs centaines d’euros. Personnellement, j’ai un ETF qui coûte 278€ l’unité actuellement. Ce n’est pas forcément abordable par tout le monde. Il peut être plus accessible de choisir un ETF qui a un coût de quelques dizaines d’euros.

Quelques acronymes dans le nom des ETF

  • iShares, Lyxor, Amundi : nom des principaux émetteurs d’ETF.
  • SRI (Socially Responsible Investing) : Investissement Socialement Responsable (ISR en français)
  • ESG filtered : filtré selon les critères d’Écologie, Sociaux et Gouvernance (ESG)
  • Dist : ETF de distribution
  • DR : Dividende réinvesti (donc ETF de capitalisation)
  • Acc (accumulation) : les dividendes sont réinvestis (donc ETF de capitalisation)
  • Bond : au lieu que ça soit un ETF constitué d’actions, il est composé d’obligations.
  • Leveraged (effet de levier de la dette) : augmente les gains, mais aussi les pertes. Leveraged x2 vous fait gagner 40% quand il y a une hausse de 20%, mais vous fait perdre 40% quand l’indice perd 20%. Ce sont des ETF hautement spéculatif et non recommandé.

En pratique

Vous devriez avoir maintenant une idée d’où vous voulez investir et sur quel secteur. Pour faciliter la présentation, je vais prendre un exemple. Imaginons que je souhaite diversifier le plus possible, donc investir sur un maximum de continents et sur tous les secteurs.

Tout d’abord, je vais sur l’interface de mon courtier et je tape le nom (en anglais) de ce sur quoi je souhaite investir. Ici, on cherche donc un ETF world.

interface courtier avec résultat de recherche

Vous avez donc comme résultat, plusieurs ETF possibles (il y a le mot clef ETF dans le nom et world pour l’indication de la région géographique) .

On peut éliminer d’office le premier ETF qui a un coût de 391€ par part ce qui est plutôt élevé.

Le deuxième paraît pas mal. En cliquant dessus, on remarque qu’il est éligible au PEA. Pour avoir des informations vraiment complètes, vous pouvez aller sur le site de l’émetteur de l’ETF (en général Lyxor ou amundi), et rechercher les informations via l’identifiant du tracker, ici FR0011869353.

fiche technique de l'ETF

Vous retrouvez dès le début les informations dont je vous ai parlé. Dans notre exemple, l’encours sous gestion est de 132 millions d’euros, donc supérieur à 100 millions. Les frais sont de 0,45% qui est inférieur à 0,6%. Et la politique de distribution des dividendes est de la capitalisation. Pour l’instant ce n’est pas extraordinaire, mais ça convient bien.

Si on descend vers le bas, on retrouve la performance passée. Cette performance ne présume pas de la performance future mais elle est tout de même intéressante à observer.

Et enfin, vous retrouvez quelles sont les entreprises avec le plus de poids dans l’ETF et son pays d’origine.

entreprises avec le plus de poids dans l'ETF

Vous trouvez aussi la répartition selon les secteurs, les devises ou les pays :

répartition sectorielle, devise et pays

Vous avez ainsi toutes les informations qui vous permettent de déterminer quel ETF vous convient le mieux.

Le tracker boursier de vos rêves

Réfléchir à son tracker boursier

Choisir un ETF qui nous convient peut être intimidant, car nous sommes noyés sous les termes techniques. Finalement, la réalité n’est pas si compliquée que ça et c’est un effort qu’on ne doit faire qu’une fois pour des bénéfices durables sur toute une vie.

Pour résumer, vous devez :

  1. Investir dans des actifs sous-jacents qui vous plaisent.
  2. Payer un minimum de frais possibles.
  3. Vérifier que l’ETF est disponible sur votre enveloppe fiscale (PEA, assurance vie, etc).
  4. Choisir si vous souhaitez recevoir des dividendes ou les réinvestir directement.
  5. Contrôler que l’ETF est bien solide financièrement
  6. Avoir un prix d’entrée dimensionné au montant que vous voulez investir

Alors maintenant, à vous de choisir le ou les ETF qui vous conviennent ! Dites-moi celui que vous avez choisi en commentaire  💪

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager!

(11 commentaires)

  1. Et oui, les etf c est l idéal pour investir en bourse ! Je me suis fait mon portefeuille diversifié et qui correspond a la manière dont je pense que le monde va évoluer. C est vrai que c est finalement incroyable ment simple un fois qu on écrit sa stratégie… C est une vrai belle révolution qui rend la finance classique accessible au plus grand nombre…

    1. Ah oui c’est vrai ! Mais c’est tellement rare d’en trouver d’autres finalement ^^
      Et si les autres critères correspondent, dans le fond, c’est aussi bien non ^^

  2. Merci pour cet article. Je me suis lancé en début d’année dans l’investissement en bourse, je viens d’ouvrir un PEA la semaine dernière et je cherche des conseils pour bien investir dessus. Ton article est très clair et accessible. J’ai regarder des vidéos ou je n’ai presque rien compris du début à la fin.
    Du coup, je télécharge le bonus et je suis ton blog ;).

    1. Wow, ça me touche beaucoup ton retour Benard ! Et bravo de t’être lancé, tu as l’air d’être très bien parti 🙂
      N’hésite pas à me demander si tu as des questions

  3. Merci pour cet article 😉 J’ai investi dans les ETF il y a qq années. Je n’y connaissais rien donc j’ai fait mes propres recherches sur le NET. Ton article est parfait, tout est résumé 😉

Laisser un commentaire