2 personnes âgées sur des pièces et billets

Comment préparer sa retraite grâce au Plan d’Epargne Retraite

Le Plan d’Épargne Retraite (PER) est une enveloppe fiscale qui permet d’investir dans des produits financiers. L’objectif est de faire fructifier notre argent pour pouvoir en bénéficier lors de notre retraite. C’est le support idéal pour ceux qui souhaitent obtenir une rente supplémentaire à leur retraite et ainsi pouvoir maintenir leur pouvoir d’achat. Cliquez ici pour savoir combien vous obtiendrez lors de votre retraite.

Sur quoi nous investissons lorsque l’on alimente un plan d’épargne retraite ?

Via le PER, nous pouvons :

  • Acheter des parts d’entreprises (ETF en actions, fonds immobiliers, fonds d’investissements en actions)
  • Prêter de l’argent à l’État (fonds euros)
  • Prêter de l’argent à des entreprises (fonds obligataires)
  • Ou un mélange de tout ce qu’il y a au-dessus (OPCVM)

Nous investissons donc finalement en bourse. Pour connaître tous les avantages et les inconvénients d’investir en bourse, n’hésitez pas à lire cet article.

Les différents modes de gestion

La gestion libre

Dans ce type de gestion, vous obtenez un catalogue de produits financiers. Vous pouvez choisir sur quels produits investir et comment le pondérer. C’est utile pour ceux qui ont des convictions et veulent les exprimer à travers leurs investissements. Vous pourrez ainsi privilégier un secteur économique, un pays ou un continent, le type d’actif (actions versus obligations), ou les fonds éthiques et écologiques (avec un label greenfin, ISR, ESG…) .

En général, en gestion libre, vous passez un peu de temps au début pour choisir les fonds sur lesquels vous voulez investir à l’ouverture de votre PER. Par la suite, vous n’aurez plus qu’à faire des versements dessus.

La gestion pilotée

Grâce à la gestion pilotée, vous vous épargnez le choix des fonds. Tout ce que vous aurez à faire est de définir votre profil d’investisseur. Vous pourrez choisir un profil prudent, équilibré ou dynamique. Le gestionnaire s’occupera de la répartition de vos actifs en fonction de votre profil, mais aussi selon le nombre d’années qu’il vous reste encore à travailler. Plus l’horizon est lointain, plus des actifs risqués mais avec un meilleur rendement seront sélectionnés.

Pour un organisme financier, « le risque » veut finalement dire « volatilité« . C’est à dire que le prix de l’investissement varie fortement sur une courte période.

Vous aurez un mode de gestion différent d’un organisme gestionnaire à un autre. Il faudra donc veiller à ce que les objectifs de l’organisme gestionnaire vous correspondent bien.

Le BIG avantage du plan épargne retraite

liste d'avantages du plan d'épargne retraite

Vous pouvez déduire de vos revenus imposables de l’année le montant versé sur le PER. Vous ne pouvez cependant pas dépasser 10% de vos revenus professionnels ou bénéfices de l’année précédente, avec une déduction maximale de 32 909€. Le plafond minimum est de 4 114€.

C’est extraordinaire parce qu’investir vous permet aussi de réduire vos impôts !

En fait, plus vous aurez un Taux Marginal d’Imposition (TMI) élevé, moins investir dans un Plan d’Épargne Retraite vous coûtera cher. En effet, si votre TMI est de 30% et que vous versez 1000 €, alors vous obtenez une réduction d’impôt de 300€. Finalement, c’est comme si vous aviez payé un actif 700€ au lieu de 1000€. Si votre TMI est de 41% et que vous versez 1000 €, alors vous obtenez une réduction d’impôt de 410€. Finalement, c’est comme si vous aviez payé un actif 590€ au lieu de 1000€.

Comment débloquer le Plan d’Épargne Retraite

quelqu'un libère de l'argent d'une prison

Au moment de votre départ en retraite, vous avez plusieurs choix. Vous pouvez :

  • Récupérer le capital sous forme de rente (un montant d’argent à recevoir tous les mois).
  • Choisir de le recevoir en capital (tout d’un coup) .
  • Un mix des 2 options ci-dessus.

Est-ce que je peux débloquer le Plan Épargne Retraite avant la retraite ?

Oui, mais selon des conditions très restrictives :

  • Invalidité (vous, vos enfants, votre époux ou épouse ou votre partenaire de Pacs)
  • Décès de votre époux ou épouse ou de votre partenaire de Pacs
  • Expiration de vos droits aux allocations chômage
  • Surendettement
  • Cessation d’activité non salariée à la suite d’un jugement de liquidation judiciaire
  • Acquisition de la résidence principale

L’imposition au moment de la retraite

Une femme calcule ses impôts

Malheureusement, la vie n’est pas toute rose, il faudra tout de même payer des impôts sur cette rente au moment de la retraite. L’imposition, lors d’un déblocage en rente, équivaut aux prélèvements sociaux (actuellement 17,2%) accompagnés de l’impôt sur le revenu.

Si vous avez décidé de débloquer le montant en capital, alors le montant qui correspond aux versements que vous avez fait est imposé à l’impôt sur le revenu (mais pas aux prélèvements sociaux comme ça serait le cas lors d’une rente). La plus-value générée est imposée au Prélèvement Forfaitaire Unique (PFU) qui s’élève à 30%.

En bref, la sortie en capital paraît plus attractive fiscalement, vous avez la possibilité de demander en sortie en capital fractionnée sur plusieurs années (entre 1 et 10 ans par exemple). Cela vous évite de monter de tranche marginale d’imposition et vous permet d’éviter la table de mortalité utilisée par l’assureur pour une sortie en rente. Selon moi, il paraît donc plus intéressant de sortir du PER en capital en fractionnant sur plusieurs années.

Qu’est-ce qu’il se passe en cas de décès ?

Le PER est clôturé et le montant est distribué aux héritiers ou aux bénéficiaires que vous avez désignés dans le contrat, sous forme de capital ou de rente.

  • Si vous décédez avant 70 ans, vous payez des droits de succession uniquement à partir de 152 500€ par héritiers.
  • Si vous décédez après 70 ans, vous payez des droits de succession à partir de 30 500€ pour l’ensemble des héritiers.

Les différents types de PER

Sachez qu’il y a 3 types de PER :

  • Le PER individuel
  • Le PER d’entreprise collectif
  • Le PER d’entreprise obligatoire

Tout le monde est éligible au PER individuel, vous n’avez même pas besoin d’être majeur 😇 

Certaines entreprises proposent un PER d’entreprise collectif à leurs salariés. Si vous changez d’entreprise, vous pouvez transférer le PER vers un PER individuel ou vers le PER collectif de la nouvelle entreprise.

L’intérêt est que parfois, les entreprises choisissent d’abonder votre PER. C’est-à-dire qu’au lieu de vous verser une prime, ils versent de l’argent sur votre PER directement. C’est un moyen de vous rémunérer.

Le PER d’entreprise obligatoire est un PER que votre entreprise peut vous imposer de souscrire. Une particularité de ce type de PER est que vous êtes obligé de recevoir le montant à la retraite sous forme de rente.

Quels sont les critères pour choisir son PER ?

  • Possède le mode de gestion que l’on souhaite (entre la gestion libre et la gestion pilotée).
  • Possède les unités de compte que l’on souhaite.
  • Les Frais (frais sur versement, de gestion, d’arbitrage et d’arrérages).
  • PER assurance ou bancaire
  • Pouvoir verser à son rythme, sans contrainte.
  • Assureur reconnu et robuste.
  • Service client compétent.

Les frais sur l’arrérage sont des frais qui sont prélevés sur chaque versement de rente à l’investisseur. Donc si vous êtes censé avoir une rente de 500€ / mois, alors des frais d’arrérage de 2% feront que vous n’obtiendrez que 490€ / mois.

Les unités de compte sont des produits d’investissements hors fonds euro. Personnellement, je trouve qu’avoir des milliers d’unités de compte n’est pas le critère principal. Ce qui importe, c’est d’avoir ceux qui vous intéressent : fonds immobiliers, trackers (fonds indiciels / ETF)...

Les PER bancaires sont moins intéressants, car ils ne profitent pas des avantages successoraux. Il n’y a pas de fonds euro sur les PER bancaires (aussi appelé PER compte-titre). Tout est en fonds d’investissement sans garantie du capital. À l’inverse, les PER assurance ont une garantie du capital investi sur les fonds euros portés par l’assureur.

Les différents PER du marché

J’ai aussi inséré dans le tableau l’offre d’une banque physique au hasard pour que vous ayez un élément de comparaison.

Linxea SpiritYomoniEvolution PERBanque populaire
Type de PERassurancebancaireassuranceassurance
Frais d’entrée et de versement0% (sauf SCPI, SCI et ETF)0%0% (sauf SCPI, SCI)3%
Frais de gestion sur les unités de compte par an0,60%0,60%0,60%
Frais de gestion sur le fond euro par an0,85%0,60%0,80%
Rentabilité des fonds euro1,65%1,66%0,75%
Frais de gestion pilotée1%1%2%0,80%
Nombre de supports d’investissements780110130
Combien d’unités de compte en ETF38 (selection)00
Combien d’unités de compte en fonds immobilier36 (selection)30
Frais sur arrérages de rente1,5%0,8%*3%0%
Frais d’arbitrage0%0%0%1%
Gestion libre / Gestion pilotéeoui / ouinon / ouioui / ouioui / oui
AssureurSpiricaSuravenirAbeille assuranceBCPE vie
Qualité de l’assureur1,47 milliards d’euros de chiffre d’affaires800 500 assurésplus de
3 millions de clients
Groupe BPCE
36 millions de clients

* Finalement Yomoni a des frais d’arrérages de rente de 0%, mais 0,8% de frais sur l’encours de rente ce qui est beaucoup plus élevé. Ce qui veut dire qu’en sortie, si vous avez une rente de 500€ et 100 000€ d’encours, vous paierez 100 000€ * 0,8% = 800€. Vous payez plus de frais que de rente. Il est donc inenvisageable de sortir en rente avec Yomoni d’après moi.

Chez Yomoni, ils promettent de ne jamais dépasser 1,6% de frais par an en tout. Ce qui est très intéressant. Je rappelle qu’en général, il faut cumuler les frais de versement, les frais de gestion, et les frais des fonds. Parfois, les seuls frais des fonds dépassent les 1,6% de frais.

Choisir ses fonds dans le plan d’épargne retraite

Si vous choisissez la gestion libre, vous devrez choisir les fonds sur lesquels investir. Les fonds qui sont gérés par un gérant ont souvent des frais élevés (environ 2% / an). Les fonds passifs comme les ETF (fonds indiciels) ont des frais beaucoup plus faibles (environ 0,5% / an). En général, les gérants de fonds ne battent pas les ETFs lorsque l’on prend en compte leurs frais. En effet, d’après Lyxor, 25% des fonds en gestion active ont fait mieux que les ETFs sur une période de 10 ans.

Comment transférer un plan d’épargne retraite ?

2 personnes âgées et leur patrimoine

Vous pouvez transférer l’épargne accumulée d’un PER à un autre gratuitement si vous l’avez détenu pendant au moins 5 ans.

Si vous avez détenu le PER moins de 5 ans, les frais de transfert peuvent être facturés, dans la limite de 1% de l’épargne accumulée.

Comment profiter de la défiscalisation ?

Il faut renseigner la case 6NS nommée « cotisations versées sur les nouveaux plans d’épargne retraite, déductibles du revenu global » en mettant la somme investie sur le Plan d’Épargne Retraite l’année correspondant à la déclaration.

Et moi, est-ce que j’en ai un ?

Pour tout vous dire, je ne compte pas en avoir pour le moment. Les raisons sont les suivantes :

  • Ma retraite légale est dans trop longtemps (35 ans) et j’ai déjà une résidence principale. Une chose est sûre, c’est que les règles auront changé d’ici là et je pense que ça ne sera pas en ma faveur. C’est donc une question de conviction et de croyances.
  • Le PER ne rentre pas dans mes objectifs. Je souhaite avoir la possibilité d’être en retraite avant mes 62 ans et si une partie de mon patrimoine est bloqué dans un PER, je ne pourrai pas en profiter. Or nous pouvons bénéficier de la rente du PER qu’après avoir dépassé l’âge de la retraite légale.

Est-ce qu’il est intéressant pour vous d’avoir un plan d’épargne retraite ?

Finalement, le plan d’épargne retraite est une très bonne enveloppe fiscale, car elle vous permet de :

  • Réduire vos impôts dès maintenant.
  • Faire fructifier votre épargne jusqu’à votre retraite grâce à une multitude de produits financiers.
  • De profiter d’une rente au moment de votre retraite.

Le gros inconvénient est que les conditions de déblocage sont très restrictives. Donc ouvrez un PER uniquement si votre objectif est d’avoir une rente pour votre retraite après 62 ans. Si ce n’est pas le cas, alors le PER sera trop contraignant pour vous. Ou alors, envisagez de le débloquer lors de l’achat de votre résidence principale.

Pour toutes les informations officielles, rendez-vous sur https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F34982.

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager!

(6 commentaires)

  1. 👍 super clair
    Moi non plus je n en ai pas. Jai prévu d etre en préretraite très bientôt 😉 je n aime pas savoir que des fonds sont gelés ! Ca aurait tendance a nuire a mes envies de liberté… Mais le produit est bien pour un profil d épargnant classique ! Et ton article tres clair et tres complet !

    1. Merci Ophélie 😀 Oui c’est le gros point négatif, on ne peut pas tout avoir ^^
      Après il y a la condition de sortie sur la résidence principale qui est étonnante mais qui peut être utile aussi…

  2. Bonjour Alexandre,

    Ma société m’en a ouvert un et sur le papier s’était génial. Sauf que maintenant nous visons de ne plus aller jusqu’à la retraite et avoir des fonds gelés ne nous convient pas.
    L’organisme qui gère mon PER m’avait indiqué également qu’en dessous de 20k€ dessus, ils préféraient rendre l’argent au moment de la retraite de que verser la pension, donc c’est un moyen de le récupérer mais du coup, il y a mieux à faire si c’est l’objectif.

    Bonne continuation,

    1. Oui je comprends, c’est pourquoi je ne le recommanderais qu’à ceux qui sont sûr que leur objectif est la retraite 🙂
      Peu importe le montant, tu pourras le récupérer en capital au moment de la retraite !

Laisser un commentaire